Un Jour, une Femme : Marie Curie

Salut à toutes 🙂

J’ai décidé qu’il était temps d’en apprendre un peu plus sur toutes ses femmes qui ont et qui changent le monde. Pour cela je vous proposerai à travers les chroniques « Un jour, une femme », l’histoire de femmes qui ont révolutionné ce monde, des femmes qui se sont battues et qui ont réussie ! Connaitre l’histoire de ces femmes me semble être essentiel pour notre propre réussite, ce sont des exemples, des inspirations, des héritages, pour nous toutes. Alors rendons leur hommage.

Aujourd’hui je commencerai la chronique « Un jour, une femme » par l’histoire de Marie Curie. J’étais l’autre jour dans notre jolie capitale « Paris », et j’ai notamment visité le Panthéon. C’est alors que j’ai découvert un endroit magnifique qui inspire vraiment quelque chose, comme si on pouvait ressentir la présence des tous les grands personnages qui y reposent. Parmi eux savez-vous combien de femmes y sont représentées ?

UNE SEULE…

MARIE CURIE

 » Dans la vie, il n’y a rien à craindre, il y a tout à comprendre »

Vous en avez sans doute déjà entendu parlé, mais voici les grandes dates de son INCROYABLE VIE.marie curie

1867 : Marya Sklodowska, née à Varsovie en Pologne, est la dernière fille d’une famille de 4 sœurs. Son père était professeur de mathématiques et sa mère institutrice. Très jeune elle perd une de ses sœurs puis sa maman quelque temps après.
1883 : Bouleversée, elle se réfugie dans les études et remporte en 1883 aux termes de ses études secondaire sa première médaille d’or.

A cette époque en Pologne sous la domination Russe, l’université était interdite aux femmes ! Elle n’hésita pas à rejoindre alors l’université « Flottante » crée à l’époque par de jeunes étudiants eux-même. Là bas, elle y donna même des cours.

1886 : Elle devient gouvernante pour une famille riche, mais savait que sa vie était faite pour la recherche. Elle décida alors de tout quitter et partie vivre à Paris. Elle y étudie alors les maths et la physique à la Sorbonne (où plus tard elle sera la première femme à y enseigner)

1893 : Elle obtient sa licence en science et physique et fût même la 1er de sa promotion!

1894 : Elle recherche un Laboratoire pour y faire des recherches sur la « mesure des propriétés magnétiques ». Elle travaille très dure et dans des conditions étroites, mais reste concentrée sur son objectif.
Un professeur « Jozef Kowalski » de l’université de Fribourg lui fait rencontrer Pierre Curie (son futur mari 🙂 ) qui lui est Chef des travaux à l’école de physique, et étudie AUSSI le magnétisme !
-> Le gros tournant dans la vie de Marie Curie, puisque Pierre et Marie se marient à Sceaux en 1895.
Nait alors un GRAND PARTENARIAT SCIENTIFIQUE. Ils travaillent tous les deux pendant des années sans pierre et marie relâche jours et nuits sur des projets de recherche et surtout se focalisent sur un phénomène récemment découvert LA RADIOACTIVITÉ.

1896 : A. Henri Becquerel découvre la radioactivité de l’uranium. Marie Curie à été tellement fasciné par cette découverte, qu’elle entreprit de très grande recherche avec son époux. Ils finissent par découvrir LE RADIUM et LE POLONIUM (nom donné en hommage au pays de naissance de Marie)

Leurs nombreuses découvertes ont eu et ont encore aujourd’hui un rôle énorme et déterminant dans le développement de nouveaux traitement des multiples cancers. Par exemple : La radiothérapie qui est une des armes principales de l’arsenal médical.

1903 : Les Curie reçoivent le PRIX NOBEL DE PHYSIQUE. Marie Curie est alors la PREMIÈRE FEMME à percevoir un tel titre.

1906 : Après la mort tragique de son mari (il s’est fait renverser) Marie est invité à reprendre sa place de professeur de physique. Elle devient alors LA PREMIÈRE FEMME à obtenir de telles responsabilités.

1911 : Marie continua ses recherches sur la radioactivité. Elle reçoit un second Prix Nobel de physique (cette fois ci à elle toute seule).

1914 : Elle participe à la fondation de l’institut du Radium à Paris. ELLE DÉCOUVRE LES RAYONS-X. Utilisés aujourd’hui en radiologie. Et elle mit en place à cette époque des Camionnettes « Les petites Curies » pour soigner les soldats blessés lors de la 1er Guerre Mondiale.

1921 : Marie Curie qui était admirée par tous les scientifiques du monde entier restait toujours humble et modeste, elle était très discrète et fuyait les interviews. Mais elle fini par accepter de faire une tournée de conférences aux Etats-Unis où elle fut acclamée !

Marie mourru à l’âge de 67 ans d’une leucémie, provoquée vraisemblablement par les fortes expositions aux fortes dose de rayons durant ses recherches. Elle repose aujourd’hui au Panthéon à Paris avec son mari.

panthéon

 

 

 

 

 

 

panthéon

 

 

 

 

 

 

 

Cette femme resta toujours émerveillée par son travail et enthousiaste à l’idée de toujours faire de nouvelles découvertes !
Elle disait :  » Je suis de ceux qui croient en la grande beauté de la science. Un scientifique dans son laboratoire n’est pas qu’un technicien; c’est un enfant qui se trouve en présence de phénomène naturels qui l’impressionnent comme un conte de fées« 

Marie Curie avait une passion pour la physique, elle s’est découverte une raison dévorante, un dynamisme de faire toujours plus de recherche, et de se surpasser ! C’est cette passion qui a conduit cette grande physicienne à consacrer des années de labeur pour opérer des percées scientifiques qui ont révolutionné la médecine et le monde !

La passion donne à la vie sa force et son sens !

Et alors vous qu’elle est votre passion ?

 

« Ne rêvez pas votre vie, vivez vos rêves ! »

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez le 🙂 !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

11 thoughts on “Un Jour, une Femme : Marie Curie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *