Salma Hayek : Femme forte et Féministe

Le billet d’aujourd’hui est consacré à une femme que je considère comme l’une des plus inspirantes qui soient: la belle mexicano-libanaise, Salma Hayek.

L’actrice, productrice, réalisatrice est, en plus de sa carrière cinématographique et de son physique de rêve, reconnue en tant qu’avocate des droits de femmes à travers le monde ! Elle défend, depuis plus de 20 ans, le fait que les femmes du monde entier doivent pouvoir et être capable de se dirent que ce sont elles qui « décident de leurs vies » !

Mais avant de parler de ses actions et de ce que l’on peut retirer de son exemple pour notre propre vie, présentons la rapidement…

Salma Hayek Festival deCannes

Qui est Salma Hayek ?

Salma, qui signifie « saine et en bonne santé » en arabe, est née le 2 septembre 1966 au Mexique.
A l’âge de 12 ans Salma a été envoyé chez les soeurs, où elle se fit renvoyer à cause de son fort caractère ! Elle poursuit alors sa scolarité dans le Texas, puis retourne au Mexique pour y étudier les relations internationales dans la prestigieuse université privée: Universidad Iberoamericana.

 

salma Hayek fridaSa carrière d’actrice :
Mais après ses études, elle décide de se consacrer à la comédie, prends des cours de gym et écume les plateaux télés au Mexique, ce qui fait d’elle là-bas une véritable star.
Elle part ensuite aux Etats-Unis pour y tenter de percer et après des débuts difficiles, elle se fait finalement repérer par un producteur américain grâce à une émission de variété espagnole. Ce dernier lui offre son premier grand rôle au côté de Antonio Banderas dans Desperado.

 

Dans sa carrière, elle fera alors découvrir aux Américains les problèmes liés à l’immigration clandestine et au système de santé.

 

Mais surtout, elle souhaite par dessus tout incarner le rôle de femme forte même si elle doit financer le film elle-même. C’est notamment le cas pour Frida. Son travail cinématographique est déjà une première pierre à l’édifice qu’elle construit pour défendre les droits des femmes.

 

 

Ses actions pour les Femmes:Desperado

Salma Hayek a toujours défendu les droits des femmes et ce,avant même d’être connue à Hollywood.
Elle a commencé à travailler avec des associations dès son plus jeune âge pour finir par défendre la cause des femmes jusque devant le Congrès américain !

 

J’aimerais mettre l’accent sur quelques « grandes » actions qu’elle a réalisées.

 

« Notre seule valeur, c’est d’être des objets sexuels » Salma Hayek.

 

Cette année, Salma a participé lors du Festival de Cannes à une série de conférences organisée par Kering (le groupe de luxe dirigé par son mari François-Henri Pinault) qui analysait la place des femmes dans le cinéma. La conférence intitulée « Women in motion » dénonce le sexisme à Hollywood à travers notamment la différence des salaires entre les hommes et les femmes, la place qu’occupe les femmes dans les films,etc…

 

Notre seule valeur pour un film, c’est d’être considérées comme des objets sexuels. Voilà l’apport des femmes à un film. Le seul genre de film où les femmes gagnent plus d’argent que les hommes, c’est dans l’industrie du porno. L’industrie du film va mal parce que nous n’en avons rien à faire de leurs films, et ils essaient de comprendre pourquoi. Et s’ils commençaient à faire des films qu’on aurait envie de voir, par exemple ? Les grands chefs de studios se disent « femmes = Films de filles, comédie romantiques. Vous savez quoi ? Nous valons mieux que ça. La plupart des grandes stars ont dans leurs contrats une disposition qui leur permet d’approuver ou non le choix de leur partenaire. Le fait qu’ils peuvent avoir ce genre de voix au chapitre est déjà très sexiste. D’autant qu’ils ne sont pas friands de personnages de femmes fortes.  Salma Hayek

Salma Hayek ne s’arrête pas simplement à des paroles et c’est d’ailleurs pour cette raison que c’est un exemple à suivre.

 

En effet, elle a fondé avec Beyoncé  « CHIME FOR CHANGE« .
Chime for change est une campagne internationale visant à rassembler, unir et renforcer les voix qui s’expriment en faveur des jeunes filles et des femmes à travers le monde.

Les projets de l’organisme sont multiples: construction d’écoles pour les réfugiés en Turquie et au Liban; aide financière aux inventrices; lutte contre les mariages forcées et la maltraitante; etc etc. Le travail se fait principalement par levées de fonds qui financeront les projets, ainsi que par la présentation d’histoires de filles inspirantes (ex: Malala) pour faire changer les mentalités.

 

Nous ne devons plus attendre. Il ne s’agit pas seulement de ce que nous avons à gagner en émancipant les jeunes filles, mais aussi de tout ce que la société risque de perdre si nous ne faisons rien. Comment le Nigeria pourrait-il atteindre pleinement son potentiel alors que les écolières enlevées en pleine nuit n’ont toujours pas été retrouvées plus de cinq mois après les faits ? Comment la Syrie peut-elle espérer se reconstruire un jour quand autant de femmes et filles sont brutalisées et traumatisées par les viols, les violences domestiques et les mariages précoces ?
Comment un pays peut-il assurer sa prospérité à long terme en négligeant, ou pire encore, en limitant délibérément les possibilités de la moitié de sa population ? Et comment chacun d’entre nous pourrait-il se sentir bien dans un monde où les filles sont encore confrontées à ce type d’injustices ?  Salma Hayek

 

 

Les polémiques:

Salma Hayek chaise

Il y a peu de temps une polémique tournait autour de Salma et sa définition du féminisme.

 

En effet, Salma, affirmait en 2014 ne pas être féministe car si les hommes étaient dans le même cas que les femmes, elle en ferait autant pour les hommes. A partir de ce moment là, de nombreuses personnes ont commencé à s’insurger contre elle en argumentant qu’elle n’avait rien compris au terme « féministe » !

 

Les puristes estiment qu’en proclamant qu’elle n’était pas féministe, elle concevait alors le féminisme comme un mouvement prônant la supériorité des femmes sur les hommes (pourtant elle parlait bien d’égalité).

 

 

Donc au final, au lieu de dire: je ne suis pas féministe car je suis pour l’égalité hommes-femmes.

Elle aurait dû dire: je suis féministe car je suis pour l’égalité hommes-femmes.

Bref, on voit le niveau de la querelle…

 

De même, il pouvait sembler étrange après ses dires au festival de Cannes ( « Notre seule valeur, c’est d’être des objets sexuels » ), qu’elle accepte le trophée de « Femme la plus hot de la décennie ». Cependant, je ne trouve pas paradoxal le fait d’être une femme hot et de caractère. Pensez-vous que le trophée ne la limitait qu’à son physique et qu’elle aurait dû le refuser ?

 

 

Au final,  je pense que l’important est de juger par les actes et sur ce point, Salma Hayek est un véritable modèle. Il n’est pas facile de se réduire à une définition (cf le féminisme) et ce n’est même pas forcement nécessaire de s’y référer du moment que l’on se bat pour une cause juste et que l’on s’efforce d’être une meilleure personne.

Salma représente un véritable modèle pour toutes les femmes: à la fois bomba latina, femme de caractère, femme engagée et capitaine de son propre navire.

Elle nous apprend que nous avons définitivement le choix de mener notre vie comme nous l’entendons et ce, malgré une éducation et/ou une socialisation bien souvent ternie par une société patriarcale.

Alors

« Ne rêvez pas votre vie, vivez vos rêves ! »

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez le 🙂 !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Salma Hayek : Femme forte et Féministe

  • at 22 h 23 min
    Permalink

    Hier j’ai reçu sur l’un de mes articles un commentaire qui disait qu’avant de se déclarer féministe il fallait se renseigner sur les divers courants, etc. Je pense que c’est comme ça que Salma Hayek pense. Elle est intelligente, elle sait que le mot féministe est souvent vu, pris par la plupart des gens, comme prônant la supériorité de l’homme sur la femme et que ce mot, « féministe », fait peur. Du coup, je pense que, même si elle est effectivement féministe puisqu’elle veut et réclame l’égalité, elle décide de se désolidariser du mot pour essayer de faire en sorte que son action fasse moins peur. Type : elle veut l’égalité mais, ça va, elle est pas féministe. Et je pense que, étant donné sa célébrité et son influence, elle a plutôt raison.
    Concernant le trophée je pense que c’est un peu pareil. Elle a pu l’accepter en se disant que comme ça on parlerait d’elle et aussi de son combat. Mais je pense qu’elle s’est un peu trompée. Quand j’ai vu l’extrait de ton article sur Hellocoton je l’ai reconnu sur la photo parce que j’avais entendu parler d’elle pour son trophée. Mais dans La Nouvelle Edition de Canal+ jamais ils n’ont fait mention de ces combats, de son action, et je pense que ça a été pareil pour la majorité des journalistes. Après, comme tu dis, on peut être une femme « hot » mais aussi de caractère, intelligente. Je crois que l’un n’empêche pas l’autre et que, justement, dire que les femmes intelligentes ne peuvent pas être belles et que les belles ne peuvent pas être intelligentes est déjà sexiste (ça ne gêne personne les beaux mecs intelligents, si ?) ou en tout cas très réducteur. Donc je crois qu’elle a bien fait, et même très bien fait, d’accepter ce trophée.

    Reply
    • at 23 h 51 min
      Permalink

      Salut à toi 🙂

      Oui je pense que tu as tout à fait raison, Salma est intelligente et savait qu’elle devait prendre le terme avec des pincettes. Depuis, elle a finalement déclaré d’être belle et bien une féministe: “I am a feminist because I love women and I am ready to fight for women,I am a feminist because I am proud to be a woman, and I am passionate about making the world a better place for women. I am a feminist because a lot of amazing women have made me the woman I am today. I am inspired by women every day, as friends and as colleagues.”
      De toute façon, elle aurait pu dire n’importe quoi à la base que des voix se seraient quand même élevées.

      Je suis également d’accord avec toi concernant le trophée, elle a très bien fait de l’accepter ! Je n’ai pas vu l’épisode de La Nouvelle Edition dont tu parles, mais d’après ce que tu dis, c’est totalement aberrant de ne pas avoir abordé ses combats et ses actions et de la réduire au trophée. C’est étonnant de la part de Canal +, ils aiment bien pourtant être les premiers à critiquer ce genre de comportement, le Petit Journal aurait pu avoir leurs collègues dans le viseur cette fois-ci (après peut-être qu’ils l’ont fait je ne sais pas…)

      Dans tous les cas merci pour ton commentaire très pertinent, ça fait plaisir !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *