Pourquoi j’ai arrêter de compter les calories ?

Pourquoi j'ai arrêter de compter les calories.jpg

Salut les Bombasses,

 

Vous l’avez sûrement comme moi déjà beaucoup entendu: les besoins caloriques pour un homme effectuant une activité sportive moyenne est de 2500-2700 Kcal et 2000 Kcal pour une femme.

Ce qui nous amène a penser que si l’on dépasse ce seuil, on va grossir et donc qu’il faut réduire sa consommation de calories pour maigrir. Cette approche est la base de nombreux régimes et pourtant…

C’est totalement faux !

 

 

« Compter les calories est une utopie, un piège crée par les régimes et par les discours de certains professionnels de santé » ( Philippe Moret « Maigrir, on ne vous dit pas tout », Hachette Pratique, 2010).

En effet, si l’on résonne de cette manière simpliste, cela voudrait dire que l’on peut manger 2000Kcal de fast food par jour sans grossir, puisque le seuil des 2000Kcal n’est pas dépassé. Toute les calories sont loin de se valoir.

Au début, j’étais aussi tombé dans le piège, et je me rappelle avoir souvent regardé sur les étiquettes pour voir si ce que j’allais avaler n’était pas « trop lourd » et dans le même temps vouloir faire un maximum d’activité physique pour en brûler autant que possible. Mais en plus du fait que ce soit complètement inutile, voilà le type de réaction que le fait de compter les calories favorise.

 

Le problème à toujours vouloir brûler ses calories

 

Je me suis focalisé uniquement sur des entraînements qui brûlaient beaucoup de calories, comme le Hiit, cardio. Le problème est alors que je me suis complètement éloigné des autres activités nécessaires (que j’aimais) pour rester en bonne forme physique et avoir une belle allure, comme la musculation par exemple ou le yoga.

Les exercices qui brûlent beaucoup de calories sont efficaces jusqu’à un certain point. Grâce à ces exercices, la graisse fond rapidement, cependant les tissus des muscles risquent eux aussi d’être abîmé/brûler, ce qu’il faut absolument éviter si on veut un corps ferme et dynamique.

-Si l’on fait de l’exercice pour brûler les calories et non pas par plaisir, alors faire du sport est vu par notre cerveau comme une punition. Le sport devient la punition que l’on se donne pour avoir mangé. Cela risque de dégoûter de l’activité physique sur le long terme et l’on peut alors être sur de ne pas réussir à atteindre ses objectifs corporels. De plus, les séances d’entraînements n’apporteront pas de bénéfices efficaces si l’on a pas envie de les pratiquer.

 

Le problème à vouloir réduire la quantité de calories qu’on mange

 

-Cela augmente le stress. Lorsque l’on se sent obligé de tout compter, on n’apprécie même plus le fait de manger sainement. On commence à faire attention à tout. On planifie souvent les repas en avance, ce qui n’est pas mal en soi, mais si le moindre changement survient (si des amis vous appelle pour un resto par exemple), alors on se sent toute chamboulée dans son programme, on ne sait plus trop quoi manger, et au final on se créer du stress. D’ailleurs rien que le fait de perdre du temps à tout compter est un stress.

Or le stress joue un rôle très important dans la perte de poids et s’en créer empêche clairement d’y arriver.

De plus, cela créer une mauvaise relation avec la nourriture et fait apparaître cette dernière comme un calvaire, un poids, un problème dont il faut toujours s’occuper. Alors que la nourriture est là pour nous donner l’énergie et la vie nécessaire à la réalisation de nos objectifs. Elle est notre alliée.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *